Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 13:21
La justice est complexe, car les textes se renouvellent et se multiplient sans cesse. Petit récapitulatif des principales lois qui touchent le domaine de l’informatique et des nouvelles technologies.


Liberté d’expression

L’article 11 de la déclaration des Droits de l'Homme du 26 Août 1789 énonce que
« La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.»

Loi sur la confiance dans l’économie numérique (LEN, 2004):
Art. 1er. - La communication au public par voie électronique est libre. L’exercice de cette liberté ne peut être limité que dans la mesure requise, d’une part, par le respect de la dignité de la personne humaine, de la liberté et de la propriété d’autrui, du caractère pluraliste de l’expression des courants de pensée et d’opinion et, d’autre part, par la sauvegarde de l’ordre public, par les besoins de la défense nationale, par les exigences de service public, par les contraintes techniques inhérentes aux moyens de communication, ainsi que par la nécessité, pour les services audiovisuels, de développer la production audiovisuelle. » [...]


Droit à l’image / Respect de la vie privée

C’est par la loi de 1971 retranscris dans l’article 9 du Code civil qu’apparaît la notion du respect à la vie privée.
De ce fait il ne doit pas y avoir de publication sans l’autorisation de la personne photographiée. Il faut obligatoirement une autorisation absolue de la part de cette personne. De plus il s’agit d’une autorisation spéciale pour une exploitation dans un cadre précis.


Droit d’auteurs

On appelle droits d'auteur les droits patrimoniaux et moraux qu'a un auteur sur l'oeuvre qu'il a créée. Les droits patrimoniaux sont le droit de représentation et le droit de reproduction. Le droit moral est un droit incessible de faire respecter son oeuvre et l'esprit dans lequel elle a été créée. On appelle droit voisin le droit de l'interprète d'une oeuvre, qui n'en est pas le créateur mais ajoute par son art une qualité propre à l'oeuvre : le chanteur ou le musicien, par exemple.
La propriété intellectuelle se distingue de celle, matérielle, du support de l'oeuvre. Ce support est essentiel pour les oeuvres graphiques ou plastiques : la Joconde est indissociable de son support en bois (et non en toile, comme on le croit souvent), mais quand vous achetez un CD, si vous devenez propriétaires du disque de plastique où l'oeuvre est gravée, vous n'êtes que titulaire d'un droit restreint sur l'oeuvre elle même, délimitée par la licence qui vous est concédée.
Quand vous achetez un disque, vous ne devenez pas propriétaire de l'oeuvre. Vous avez un droit d'écoute illimité en nombre, dans un cadre privé uniquement, tant que la technique vous permet de l'écouter.
Est ainsi puni de 3 ans d'emprisonnement et de 300.000 euros d'amende le fait :
- « 1° D'éditer, de mettre à la disposition du public ou de communiquer au public, sciemment et sous quelque forme que ce soit, un logiciel manifestement destiné à la mise à disposition du public non autorisée d'oeuvres ou d'objets protégés ;
- « 2° D'inciter sciemment, y compris à travers une annonce publicitaire, à l'usage d'un logiciel mentionné au 1°.
 

Droit de citation

Une citation est la reproduction d'un court extrait d'un propos ou d'un écrit antérieur dans la rédaction d'un texte ou dans une forme d'expression orale.
La citation d'une œuvre de l'esprit est librement admise. Elle permet à un tiers de se passer de l'accord de l'auteur, et doit satisfaire trois conditions suivantes :
  • La citation s'incorpore obligatoirement dans une œuvre seconde originale laquelle doit avoir un caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information ;
  • La citation doit être courte ;
  • La citation doit clairement indiqués le nom de l'auteur et la source de la citation.
Contrairement à ce qui est souvent affirmé, le droit de citation musicale n’est pas permis et est combattu principalement par la SACEM


Correspondance privée

Ce n’est qu’avec la loi pour la confiance dans l'économie numérique du 21 Juin 2004 qu’une véritable définition au message électronique a émergé :
« On entend par courrier électronique tout message, sous forme de texte, de voix, de son ou d'image, envoyé par un réseau public de communication, stocké sur un serveur du réseau ou dans l'équipement terminal du destinataire, jusqu'à ce que ce dernier le récupère »
La divulgation non autorisée par l'émetteur du courrier électronique est une violation du secret des correspondances qui engage la responsabilité pénale de l'auteur de l'infraction sur le fondement de l'article L 226-15 du Code Pénal.
Si vous recevez un courrier électronique et que vous voulez le montrer à quelqu’un, demander l’autorisation à celui qui vous l’a envoyé. Car le fait de divulguer une correspondance privée peut engager votre responsabilité pénale.


Notes sur la loi DADVSI

  • Télécharger des MP3 illicites est une contrefaçon (La jurisprudence se fixe en ce sens depuis la cassation de l'arrêt de Montpellier) : 3 ans, 300.000 euros d'amende (art. L.335-4 du CPI, non modifié par la loi DADVSI).
  • Diffuser un logiciel manifestement conçu pour du téléchargement illicite est passible des mêmes peines (art. L.335-2-1 du CPI, nouveauté DADVSI). Faire la promotion d'un tel logiciel est puni des mêmes peines.
  • Tripatouiller ses fichiers pour virer les Mesures techniques de protection = 3.750 euros d'amende. Diffuser un logiciel le faisant automatiquement : 6 mois et 30.000 euros d'amende.
  • Lire des DVD sous Linux = rien.
Ceci étant, conformément à la formule traditionnelle qui termine bien des écrits d'avocat : ‘sous toutes réserves’.



Notes :
CNIL : Commission nationale de l'informatique et des libertés.
DADVSI: (Loi n° 2006-961 du 1er août 2006) Droit d'auteur et droits voisins dans la société de l'information
LEN: (LOI n° 2004-575 du 21 juin 2004) Loi sur la confiance en l'économie numérique.
SACEM : Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique

Repost 0
4 août 2006 5 04 /08 /août /2006 12:24
La loi DADVSI est parue au journal officiel.

Extrait de la loi:
Art. L. 335-2-1. - Est puni de trois ans d’emprisonnement et de 300 000 € d’amende, le fait :

1° D’éditer, de mettre à la disposition du public ou de communiquer au public, sciemment et sous quelque forme que ce soit, un dispositif manifestement destiné à la mise à disposition du public non autorisée d’oeuvres ou d’objets protégés ;

2° D’inciter sciemment, y compris à travers une annonce publicitaire, à l’usage d’un logiciel mentionné au 1°.

Conséquences:

Avec le point n°2, l’ensemble des médias, sites, forums, commentaires, publicités, émissions radio ou TV, blogs, etc. est concerné dès lors qu'un message incite, encourage, recommande d’une manière ou d’une autre, l’usage de ces logiciels (et dispositifs).
Repost 0
10 mai 2006 3 10 /05 /mai /2006 00:00
Lors de vos visites sur les blogs, vous pouvez parfois tomber sur des blogs n'étant pas légaux. Voici quelques informations sur la marche à suivre pour signaler un abus.


Préambule: Que peut-on signaler ?
Rappel des Conditions Générales d'utilisation.
Sont formellement interdits sur les over-blogs:
  • la vente.
  • la pédophilie.
  • les propos raciste ou diffamatoires.
  • etc ...


Que faire pour signaler un abus ?
Il existe 4 méthodes pour signaler un abus. Il n'est pas utile d'utiliser les 4 méthodes en même temps: une seule suffit, à condition d'être bien utilisée.
Dans tous les cas, PRECISEZ bien l'abus pour que les gens qui s'en occupent ne passent pas des heures à vérifier sans raison.


1- Contacter l'auteur du blog
En bas de chaque blog, il y a un lien Contact qui permet de contacter l'auteur du blog. Cela vous permettra de lui expliquer votre point de vue, voire de débattre. La plupart des conflits pourraient être réglés à l'amiable si les gens se donnaient la peine.

2- Signaler l'abus sur le forum
Proceau a crée un fil sur le forum pour que vous puissiez signaler les blogs qui abusent.

3- Contacter over-faq par mail
Si vous ne parvenez pas à régler le problème par le biais du contact, et que vous ne souhaitez pas une "dénonciation" à la vue de tous, vous pouvez me mailer à over@over-faq.com.

4- Signaler l'abus aux administrateurs
En bas de chaque blog, il y a un lien "Reporter un abus" qui vous permet de signaler un abus. Après avoir choisi le type d'abus (choix multiple entre 4 possibilités), il faut préciser qui vous êtes, et expliquer le litige. "La description des faits litigieux et leur localisation précise (adresse URL du blog)".


Pourquoi rien n'est fait après l'avoir signalé ?
Plusieurs possibilités:
  • Ce n'est pas illégal, ni contraire aux CGU.
  • Dans certains cas, seule une décision de justice peut faire fermer un blog.
  • Les vérifications prennent parfois du temps.

Que risque le blog signalé ?
Rien si l'abus n'est pas justifié.
Une suppression du blog si l'abus est réel.
Des poursuites judiciaires selon les cas.
Repost 0
9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 00:00
http://fr.news.yahoo.com/.....

Extraits:

N'en déplaisent à leurs auteurs, les blogs ne sont pas un espace de liberté infinie. À l'instar de n'importe quel site web, ils sont soumis à des règles bien précises. C'est ce que rappelle le Forum des droits sur internet (FDI) dans une brochure intitulée «Je blogue tranquille», disponible sur le site droitdunet.fr.


La brochure s'applique donc à faire une piqûre de rappel: le blog «est un outil de publication qui projette son auteur sur la place publique avec toutes ses conséquences». Comme tous les sites internet, ils entrent dans la catégorie des «services de communication au public en ligne». Et sont soumis aux dispositions présentes dans la loi pour la confiance dans l'économie numérique de juillet 2004.


Il rappelle aussi qu'ils ne doivent pas mettre à disposition, sans autorisation, des fichiers soumis au droit d'auteur. À ce sujet, il alerte en particulier les auteurs de blogs audio ou de podcast. «Certaines sociétés de gestion collective envisagent de proposer des contrats permettant aux "audioblogueurs" de diffuser les musiques de leur répertoire», indique le FDI.
Repost 0
23 octobre 2005 7 23 /10 /octobre /2005 00:00
Mon blog renvoit vers l'adresse: http://www.over-blog.com/?non_respect_des_cgu/

Pourquoi ?
Les administrateurs (ou moi-même) ont dû juger que vous ne respectiez pas les CGU.


Qu'est ce que c'est les CGU ?
Les conditions générales d'utilisations sont affichées lorsqu'on crée un blog. On peut les trouver sur la page du règlement.


Comment revoir mon blog ?
Il faut modifier votre blog pour supprimer tout matériel contraire aux cgu. Ensuite (et seulement ensuite) contacter les admins (soit sur le forum, soit sur ma boite mail over@over-faq.com ) pour qu'ils ré-ouvrent le blog dès qu'ils auront vérifié sa légalité.


Notes:
  • La vente pyramidale (ou à effet boule de neiges) est interdite en France.
  • Les premium n'ont pas tout à fait les memes droits. Si vous êtes premium, pensez à le préciser dans tout mail ou message sur le forum.
Repost 0
13 août 2005 6 13 /08 /août /2005 00:00
Le règlement d'over-blog peut être lu en cliquant sur CGU en bas de chaque blog.

Le lien direct vers le règlement est ici:
http://www.over-blog.com/reglement-blog.php

Rappel (sous la forme d'un extrait):
Le blog doit respecter les règles suivantes:

- ne porte pas atteinte ou ne soit pas contraire à l'ordre public ou aux bonnes mœurs ou ne puisse pas heurter la sensibilité des mineurs,

- ne porte pas atteinte de quelque manière que ce soit aux droits à la réputation, à la vie privée de tiers et à l'image,

- ne contienne pas de propos ou d'image dénigrante, diffamatoires ou portant atteinte à l'image ou à la réputation d'une marque ou d'une quelconque personne physique ou morale, de quelque que manière que ce soit,

- ne présente pas de caractère pornographique ou pédophile,

- ne propose pas la vente, le don ou l'échange de biens volés ou issus d'un détournement, d'une escroquerie, d'un abus de confiance ou de toute autre infraction pénale,

- S'engage à ne pas mettre de matériel à caractère publicitaire (en particulier sans s'y limiter : texte, image, lien) sur le Blog et accepte que tout matériel indûment placé soit supprimé.

- ne porte pas atteinte aux droits de propriété intellectuelle de quelque personne que ce soit,

- n'incite pas à la haine, à la violence, au suicide, au racisme, à l'antisémitisme, à la xénophobie, à l'homophobie ne fasse pas l'apologie des crimes de guerre ou des crimes contre l'humanité,

- n'incite pas à la discrimination d'une personne ou d'un groupe de personne en raison de son appartenance à une ethnie, à une religion, ou du fait de son orientation sexuelle.

- ne porte pas atteinte à la sécurité ou à l'intégrité d'un Etat ou d'un territoire, quel qu'il soit,

- n'incite pas à commettre un crime, un délit ou un acte de terrorisme,

- ne permette pas à des tiers de se procurer des logiciels piratés ou des numéros de série de logiciels ou tout logiciel pouvant nuire ou porter atteinte, de quelque manière que ce soit, aux droits ou aux biens des tiers.


Tout blog contrevenant peut être supprimé par over-blog.com.
 
Repost 0
8 juillet 2005 5 08 /07 /juillet /2005 00:00
Qu'est-ce que le droit d'auteur?

Le droit d'auteur désigne l'ensemble des droits dont jouissent les créateurs sur leurs oeuvres littéraires et artistiques.


Quelles sont les oeuvres protégées par le droit d'auteur?

Les oeuvres protégées par le droit d'auteur comprennent notamment les oeuvres littéraires (romans, poèmes, pièces de théâtre, ouvrages de référence, journaux et logiciels), les bases de données, les films, compositions musicales et oeuvres chorégraphiques, les oeuvres artistiques telles que les peintures, dessins, photographies et sculptures, architecture, et les créations publicitaires, cartes géographiques et dessins techniques.

J'ai trouvé un site au contenu libre d'utilisation, puis-je copier/coller les images dans mes articles ?

NON, sauf si vous en avez l'autorisation du Webmaster.

Pourquoi ? Parce qu'une telle pratique, outre d'être illégale, pose principalement deux problèmes.

1/ Cela ralenti le site concerné car chaque visiteur regardant les images sur votre blog utilise la "bande passante" du site hébergeur des images, c'est donc comme s'il était directement sur ce site.

2/ Cela peut avoir un coût financier, car certains sites sont payants et chaque fois qu'une image sera regardée sur votre blog, ce "clic" sera facturé au Webmaster.


Pour en savoir plus
www.webcatraz.com/ (menu "Hotlink")
www.legifrance.com
Repost 0

Accueil

Rechercher

Texte Libre